Sign in / Join

Quel diplôme pour devenir formateur ?

A lire en complément : Comment faire pour avoir des renseignements sur une personne ?

Outre le savoir-faire acquis en entreprise, les CFA proposent des cours généraux, théoriques, techniques et pratiques aux jeunes. Les formations au sein de ces centres sont dirigées par des formateurs.

Résumé • Quelles sont les conditions pour être un formateur CFA ? Qu'est-ce que la formation des formateurs ? • Préparez votre candidature pour formateur • Trouver un poste de formateur CFA • Formateur CFA : le garant de la formation des apprentis

Lire également : Quels sont les critères pour passer le BP coiffure ?

Qui peut devenir formateur CFA ? Y a-t-il un diplôme ?

devenir formateur CFA, il n'est pas nécessaire de réussir une compétition Pour . C'est le centre de formation des apprentis lui-même qui recrute les formateurs.

L'absence de concours ne signifie pas l'absence de conditions. Il existe des compétences et des qualifications minimales à utiliser pour se qualifier pour un poste de formateur.

Ils sont fixés par le Code du travail, qui distingue deux situations  :

1) Preuve d'une qualification identique à celle requise pour un poste similaire dans un établissement public.

2) Ou encore, une alternative plus flexible pour les fonctions d'enseignement techniques, théoriques et pratiques :

  • Justifier un diplôme au moins égal à celui visé par les apprentis du centre de formation . Par exemple, un formateur qui offre une formation pour obtenir un certificat professionnel doit au moins justifier lui-même un certificat professionnel.
  • Et avoir plusieurs années d'expérience professionnelle dans la spécialité concernée (au moins 2 ans au cours des 10 dernières années). Pour donner plus de poids à sa candidature, il est très avantageux pendant cette période d'avoir déjà été le tuteur d'un apprenti ou d'avoir supervisé une équipe de travailleurs.

Pour ceux qui souhaitent postuler au CFA mais aussi au lycée professionnel, il est intéressant de noter que le les conditions ne sont pas les mêmes. Ils sont en effet plus restrictifs puisqu'il est nécessaire de réussir un concours, le CAPLP. Vous trouverez plus d'informations sur ce dernier en cliquant sur les liens suivants : sur le concours, sur les postes proposés.

Préparez votre candidature pour devenir formateur

Il n'est pas nécessaire d'essayer d'apprendre le métier de formateur avant toute étape. En revanche, il est essentiel d'avoir des connaissances à transmettre pour devenir formateur.

Les centres de formation sont d'abord et avant tout à la recherche de personnes ayant de l'expérience dans un domaine particulier.

Il est essentiel de souligner dans le CV et lors de l'entretien d'embauche, cette expérience est la capacité de transmettre ses connaissances. Cela nécessite une description précise de sa carrière professionnelle, ainsi que l'amélioration de ses connaissances et de sa maîtrise de sa profession.

Mais de nombreux autres éléments peuvent apporter un avantage à une application : avoir déjà eu l'occasion d'être le tuteur d'un apprenti, d'avoir eu une équipe sous ses ordres, ou d'être superviseur dans un club sportif ou autre, de donner ou d'avoir donné des cours particuliers liés à sa spécialité.

Pour ceux qui s'inquiètent de ne pas maîtriser certaines qualités indissociables du métier de formateur (pédagogie, patience, écoute), cela ne constitue pas un obstacle insurmontable à une candidature. Nous devons être en mesure de convaincre le CFA lors de l'entretien d'embauche de son désir de communiquer vos connaissances aux plus jeunes. Pour une pédagogie spécifique au work-study, les centres de formation des apprentis proposent une formation après recrutement adaptée aux besoins des nouveaux formateurs, comme celle offerte par exemple par le CNAM.

Trouver une offre d'emploi pour un poste de formateur CFA

Si vous justifiez les compétences et qualifications requises pour être formateur (ou formateur), il vous suffit de postuler à des offres d'emploi.

Pour trouver un emploi de formateur, plusieurs étapes doivent être franchies :

  • Contactez les CFA qui fournissent des diplômes pour lesquels vous pouvez enseigner dans votre région ou au niveau national.
  • Consultez les sites de recrutement, les sites d'emploi.
  • Obtention d'informations auprès des chambres consulaires (chambres de commerce, chambre de commerce et d'industrie, chambre d'agriculture).

Formateur CFA : le garant de la formation des apprentis

Devenir formateur dans un CFA a joué un rôle essentiel dans le processus de formation des jeunes apprentis. En conséquence, le métier de formateur va de pair avec de nombreuses missions et obligations, tant vis-à-vis des apprentis que du centre de formation.

Pour plus d'informations à ce sujet, rendez-vous sur notre page dédiée aux missions et obligations des formateurs.

Quel est le salaire moyen d'un formateur ?

En fonction du rôle du formateur en question, le salaire brut mensuel peut varier. En moyenne, Cependant, on estime que le salaire des formateurs peut varier entre 1800 et 2700€ bruts par mois.

Devenir formateur CFA : les textes officiels

Quelques extraits du Code du travail, articles R6233-12 et suivants

Article R-6233-12 :

Une personne souffrant d'un handicap prévu à l'article L. 911-5 du Code de l'éducation ne peut pas être employée dans un centre de formation d'apprentis.

Cela concerne en particulier :

  • Les personnes condamnées en justice pour un crime ou un délit contraire à la probité et à la moralité ;
  • Les personnes privées par jugement de tout ou partie des droits civils, civiques et familiaux ou qui ont été privées de l'autorité parentale ;
  • Les personnes qui sont définitivement interdites d'enseignement ;
  • Et enfin, ceux qui appartenaient à l'enseignement public et qui ont été licenciés.

Article R-6233-13

Une personne appelée à enseigner dans un centre de formation d'apprentis justifie :

  • Pour effectuer les fonctions d'enseignement général, le niveau de qualification requis pour les candidats à un emploi d'enseignant dans des établissements d'enseignement publics préparant à des diplômes professionnels ou à des qualifications de même nature et de même niveau, conformément aux conditions fixées par le ministre concerné.
  • Pour effectuer des fonctions d'enseignement techniques, théoriques et pratiques : a) le niveau de qualification requis pour les candidats à un emploi d'enseignant dans un établissement d'enseignement public ; b) Un diplôme ou un titre au même niveau que le diplôme ou le titre pour lequel la formation professionnelle dispensée est préparée et un minimum de deux ans d'expérience professionnelle dans la spécialité enseignée au cours des dix dernières années.

Article R-6233-14

Pour les centres relevant du ministère de l'Agriculture, un niveau de qualification supérieur à celui prévu à l'article R. 6233-13 peut être fixé par décret conjoint des ministres responsables de l'agriculture et de la formation professionnelle, après consulter le comité consultatif professionnel concerné.

Article R-6233-16

Pour répondre à des besoins de formation spécifiques, on peut faire appel à des personnes possédant les compétences spécifiques à la formation professionnelle en question. Le recteur de l'académie ou le directeur régional du département ministériel concerné peut délivrer un permis d'enseignement, sur la base du dossier de la personne concernée soumis par l'organe directeur. Cette autorisation est accordée pour la durée du cycle de formation prévu. Il est renouvelable à la demande expresse de l'organe de gestion.

Article R-6233-17

Pour toute personne appelée à gérer ou à enseigner un centre de formation des apprentis, l'organe directeur dans le premier cas, le directeur du centre dans le second cas, s'adresse soit au recteur de l'académie, soit au directeur du département ministériel concerné et, le cas échéant, au président du conseil régional, un dossier établissant que la personne concernée répond à la conditions énoncées aux articles R. 6233-12 à R. 6233-16. Lorsque ces conditions ne sont pas remplies, le recteur de l'académie ou le directeur régional du département ministériel concerné peut, dans un délai d'un mois, déposer une opposition motivée à l'entrée ou au maintien en fonction de la personne concernée.

Pour tout savoir sur le baccalauréat en apprentissage, c'est ici !

Show Buttons
Hide Buttons