Sign in / Join

Quels sont vos atouts et vos motivations ?

C'est tout, vous avez brillamment passé l'étape du CV et de la lettre de motivation. Il ne vous reste plus qu'à passer le test fatidique de l'entretien. Que ce soit en face à face ou à distance, de nombreux candidats appréhendent ce moment, en particulier les questions qui leur seront posées. Pourtant, ils sont un bon moyen de vous mettre en valeur aux yeux du recruteur. Mais la partie qui est si redoutée, c'est là que le candidat doit parler de ses défauts. Grâce à cet article, vous découvrirez effectivement les défauts que vous devez et ne devez pas mentionner lors d'un entretien d'embauche et comment vous préparer sereinement à cette étape.

A lire en complément : Quelles sont les différentes formes de création d'entreprise et d'entrepreneuriat ?

Il faut être honnête avec soi-même. Nous avons tous des défauts et des qualités qui ont un impact sur notre vie personnelle, mais aussi sur notre vie professionnelle. C'est pourquoi, avant de passer en entrevue, nous ne pouvons que vous conseiller de réaliser un moment d'introspection pour passer en revue vos forces, vos faiblesses, vos qualités et vos défauts.

Cette technique est l'un des meilleurs moyens de se préparer à votre entretien. Vous pouvez compter sur des résultats quantitatifs et tangibles pour prouver à votre recruteur comment vos qualités vous ont permis de vous dépasser dans une situation de travail complexe, par exemple.

A lire en complément : Comment justifier un salaire ?

La bonne connaissance de soi et l'authenticité sont deux clés pour bien préparer et réussir vos entretiens. Le but n'est pas de vous retrouver dans un emploi qui ne vous plaira pas et dans lequel vous ne serez pas à l'aise parce que vous avez menti lors de votre entretien sur vos qualités et vos défauts. Bien se connaître vous permettra d'obtenir le poste de vos rêves. Et si on parle souvent de défauts, les qualités sont tout aussi importantes, car elles vous permettent de montrer au recruteur que vous pouvez contrebalancer les différents points négatifs de votre personnalité avec des qualités qui font de vous le candidat idéal !

Lisez aussi : Peut-on mentir lors d'un entretien d'embauche ?

Pourquoi demander aux candidats de parler de leurs défauts lors d'une entrevue ?

Tout d'abord, en posant cette question, le recruteur cherche Apprenez à mieux vous connaître au-delà de votre parcours académique et professionnel. Il vous donne l'occasion de mettre en valeur votre personnalité. C'est en effet à ce moment que le recruteur verra si vous vous êtes préparé à l'entretien ou non et si vous savez identifier vos faiblesses, tout en faisant preuve de recul. Enfin, cette question permet au recruteur de tester votre honnêteté, votre réactivité et surtout la façon dont vous gérez ce « défi ».

Cette question permet également à votre (vos) interlocuteur (s) de savoir quelle image vous avez de vous-même, si vous manquez de confiance en vous ou, au contraire, si vous avez trop confiance en vous. En plus des autres questions qui vous seront posées, celle-ci permet au recruteur de savoir si votre profil correspond ou non à la position souhaitée.

Inutile de mentir à votre recruteur, il le verra rapidement. Et être assez rusé pour réussir à duper les gens qui vous interrogent sur vos qualités et vos défauts n'est pas nécessairement un atout. En effet, comme mentionnée, mentir lors d'un entretien vous servira finalement, puisque le travail que vous obtiendrez ne correspondra pas nécessairement à vos désirs ou à vos aspirations.

Quels défauts faut-il donner lors de la maintenance ?

Nous ne pourrons jamais le répéter assez, vous devez vous préparer pour votre entretien ! Tout comme le CV et la lettre de motivation, vous devez y consacrer du temps et vous adapter en fonction de chaque poste auquel vous postulez, sinon vous donnerez au recruteur l'impression que vous avez franchi cette étape à la légère et que vous n'êtes pas vraiment impliqué dans cette recherche d'emploi ou ce stage, ce qui pourrait suggérer que vous ne pas être impliqué dans votre travail, une fois l'entretien terminé.

Tout d'abord, rappelons la définition d'un défaut. C'est un trait de caractère ou de personnalité qui peut avoir des conséquences négatives. Il ne faut pas le confondre avec un manque de compétences telles que : « Je ne maîtrise pas Photoshop » ou « J'ai quelques lacunes en anglais », etc.

Sur la base de cette hypothèse, vous pouvez dressez une liste des défauts que vous pensez avoir et de la situation dans laquelle ils se manifestent. N'hésitez pas à demander l'avis de vos proches, cela pourrait vous aider à les identifier et surtout à savoir ce qu'ils en pensent.

Ne vous inquiétez pas, si vous avez du mal à identifier correctement vos défauts et que vous avez confondu avec un manque de compétence, nous avons répertorié pour vous les failles les plus apparues lors des entretiens.

À savoir :

  • Les défauts n'ont pas tous les mêmes conséquences en fonction de la position souhaitée. Par exemple, si vous dites que vous êtes timide lorsque vous postulez pour un emploi commercial, cela sera probablement plus problématique que pour un poste de comptable ou de développeur Web, dans lequel vous serez moins en contact avec le public.

Choisir les bons défauts à évoquer lors de la maintenance

Premièrement, vos défauts ne doivent pas être en contradiction avec la position souhaitée et ce que vous avez pu dire quelques minutes plus tôt pendant l'entretien. De plus, il ne faut pas utiliser des mots trop forts tels que « Je suis têtu », « Je suis impulsif » qui sont presque redhibitoires. En revanche, il ne faut pas se dévaloriser, se donner l'image d'un mouton comme « Je suis timide et j'ai du mal à aller vers les autres ». Ensuite, il faut être capable de contextualiser ces défauts pour pouvoir raconter une histoire.

Nous ne pouvons que vous conseiller trop pour vous poser la question suivante : Quel défaut pourrait empêcher la bonne réalisation d'une telle tâche ? Comme nous l'avons mentionné, vous devez bien sûr toujours garder à l'esprit les compétences et les principales qualités qu'un candidat qui postule pour le poste que vous souhaitez occuper doit posséder.

Mise en évidence de vos défauts lors d'un entretien

En fonction de vos défauts, vous devez réfléchir à la façon dont ils peuvent être bénéfiques dans certaines situations et/ou si vous avez travaillé sur l'une d'entre elles. Parce qu'il ne suffit pas de les énoncer, il est également nécessaire de les illustrer et de montrer que vous avez pu Libérez-vous d'eux. Par exemple, « dans cette situation, ce défaut m'a fait du mal, mais pour y remédier, j'ai mis en œuvre cette action et/ou j'ai travaillé sur moi-même. À partir de maintenant, je suis moins/Je suis plus... »

Prenons un exemple concret. Si vous dites que vous êtes têtu, expliquez que, grâce à ce défaut, vous êtes une personne déterminée qui accomplit des tâches et n'abandonne pas les bras. Il montre que vous vous engagez à comprendre et à réaliser un projet ou une mission tout en donnant un exemple concret de l'une de vos expériences passées. Ainsi, vous avez transformé un défaut en une qualité très importante dans un monde instable.

Enfin, après avoir répertorié vos défauts, gardez à l'esprit les plus pertinents. Ce seront ceux que vous présenterez lors de l'entretien.

À savoir :

  • N'oubliez pas de vous concentrer sur l'essentiel pour ne pas perdre l'attention de votre interlocuteur.
  • N'hésitez pas à vous entraîner, cela pourrait vous aider à choisir les défauts que vous souhaitez évoquez lors de vos prochains entretiens.
  • Évitez de commencer par « On dit de moi que... » et « Ah je ne sais pas, c'est difficile de parler de vos défauts », le recruteur vérifie si vous êtes prêt et veut avoir votre opinion personnelle.

Défauts qui se retrouvent généralement dans l'embauche en entreprise et en maintenance

Attention, vous le verrez plus tard, si plusieurs défauts surgissent au cours de l'entretien, certains d'entre eux ne doivent pas être mentionnés lors des phases de recrutement ! Nous avons compilé les principales failles identifiées par les recruteurs ou les managers une fois dans une entreprise.

La première catégorie de défauts est liée au domaine de l'ego ou de l'excès de confiance. Nous trouvons le fait d'être autoritaire, arrogant, égocentrique, capricieux ou de court-tempérament. Certains disent même qu'ils acceptent mal les critiques ou qu'ils sont impatients, têtus, prétentieux, voire égoïstes ou agressifs. Bien sûr, certains de ces défauts nécessitent beaucoup de travail sur soi-même. Inutile de vous dire que Un comportement agressif dans une entreprise peut être un motif de licenciement.

D'autres défauts sont davantage liés au manque de confiance en soi. Ici, les gens parleront du fait qu'ils sont anxieux, hésitants, influents, timides ou même du fait qu'ils sont sensibles. Encore une fois, un travail important sur soi-même nous permettra de travailler sur ces défauts.

Enfin, la dernière catégorie est celle que l'on peut qualifier de « manque de professionnalisme » ou de « manque d'implication ». Ces défauts couvrent un large champ, allant d'être rugueux, désorganisés ou même désordonnés, à d'autres défauts tels que le fait d'être familier, immature, vulgaire, imprudent, irresponsable ou même paresseux. En particulier, certains employés sont critiqués parce qu'ils sont trop passifs ou ne respectent pas les délais. Ces défauts peuvent être liés à une personne, mais aussi à un contexte et à un environnement de travail. Si vous travaillez dans un secteur ou une profession qui ne vous convient pas, vous risquez de manquer d'implication.

Quel que soit le défaut que vous choisissez de mentionner lors d'une entrevue, l'un des les éléments importants à retenir, c'est bien sûr de prendre du recul. Vous devez être capable de comprendre d'où proviennent ces défauts et être déjà engagé dans un processus pour les corriger.

Quelques exemples de défauts à bannir absolument en maintenance

Bien sûr, tous les défauts que l'on ne peut pas illustrer par un exemple concret doivent être bannis, tout comme les défauts dont on ne peut pas tirer des leçons.

Il faut à tout prix éviter les faux défauts tels que le fameux « Je suis perfectionniste », « Je suis exigeant avec moi-même ». En effet, cette phrase est considérée comme une réponse de bateau par les recruteurs. Voici une liste d'exemples de défauts dont il ne faut pas parler lors d'un entretien d'embauche.

Les défauts à éviter Ce que comprend le recruteur du candidat
Je suis un perfectionniste. Il aura du mal à clôturer un projet, car il veut toujours faire mieux.
Je n'ai pas confiance en moi. Il aura du mal à s'affirmer, à exprimer ses idées, à dire non et à essayer de nouvelles choses.
Je n'ai pas d'esprit d'équipe, je suis assez seul. Il aura du mal à s'intégrer dans l'équipe, il n'est pas sociable, ça peut être compliqué pour le manager.
Je suis impulsif. Il manque de sang froid et accepte probablement mal les critiques.
Je suis paresseux. Il manque de maturité et de sérieux.
J'ai le vertige. Il manquerait probablement de sérieux. Cela peut poser problème lorsqu'il s'agit de l'intégrer dans une équipe.
Je manque de rigueur, je ne suis pas organisé. Il ne sera pas en mesure de gérer les échéances, ni les priorités.
Je suis sensible. Il va probablement mal prendre les critiques.
Je suis inquiet. Il mettra trop l'accent lorsqu'on lui confie des responsabilités ou lorsqu'il est confronté à des échéances.
Je suis en ressentiment. Il s'intégrera difficilement.
Je suis franc. Pourquoi ce serait un défaut ?
Je suis influencé. Il n'osera pas intervenir et ne pensera peut-être pas par lui-même.
Je suis en désordre. Il manquera d'organisation.

Quel défaut dois-je dire lors de la maintenance ? La liste des défauts à privilégier !

Voici quelques idées de fautes reformulées à l'heure actuelle dans une interview. Attention, le but est de s'en inspirer et de voir ceux qui vous conviennent le mieux !

Défauts Ce que pensera le recruteur
Je me méfie, je prends le temps de me fier. Il prend le temps d'apprendre et de se faire sa propre opinion.
Je suis impatient, j'aime bien quand il bouge. Il prend les choses en main et sait évoluer dans un environnement en mouvement.
Je suis bavard mais je sais comment partager des choses : il y a des moments pour parler et d'autres pour travailler. Il communiquera probablement et s'intégrera plus facilement aux autres.
Je suis émotif. Il n'hésitera pas à s'exprimer sur certains sujets.
Je suis têtu, j'aime bien comprendre les choses. Il n'abandonnera pas sur la première difficulté.
J'ai un caractère fort, je n'hésite pas à prendre la parole. Il saura s'exprimer, prendre les choses en main et gérer une équipe.
Je suis ambitieux. Il a des projets et sera probablement en mesure de performer à long terme.
Je suis anxieux, donc je préfère préparer les choses à l'avance. Il reconnaît son anxiété mais sait comment y faire face et en a fait une force.
Je suis gourmand, j'aime apprendre de nouvelles choses. Il fait preuve d'humour et montre son désir d'apprendre et sa motivation.
J'aime contrôler ce que je fais, j'aime que le travail soit bien fait et que je ne me laisse pas submergé par mes émotions. Il fait preuve de maturité, sait partager les choses et prendra facilement les choses en main, si je veux lui déléguer certaines tâches.

Comme vous l'avez peut-être compris, il n'y a pas de réponse prédéfinie à cette question. En préparant votre entretien à l'avance, vous serez plus à l'aise et vous marquerez des points avec votre interlocuteur en lui retournant l'image d'un candidat intéressé, sérieux et organisé.

L'art de mettre en évidence les défauts de maintenance

D'autres défauts peuvent être mis en évidence. Mais, encore une fois, il est important d'être vigilant quant à la façon dont vous les abordez lors de votre entretien d'embauche. Il n'est donc pas nécessaire de dire « je suis capricieux », mais de souligner les éléments sous-jacents de ce défaut, tels que la compétitivité.

Identifier ses défauts montre que vous avez une bonne connaissance de vous-même et que vous avez en vous les clés pour les transformer en véritables forces. Vous pouvez ainsi évoquer votre caractère fort, sans le mentionner comme tel, mais en démontrant que c'est un atout parce que vous avez l'âme d'un leader et que vous savez défendre des opinions.

En général, il est important de travailler sur sa formulation et d'opter pour des phrases telles que : « Mon précédent les employeurs ont fait ressortir ces traits de personnalité » ou « Mon ancien directeur a dit de moi que... » Cela permettra d'atténuer un défaut qui peut refroidir les entretiens avec les recruteurs : le côté prétentieux. Quels que soient les éléments que vous souhaitez mettre en valeur, vous devez toujours vous assurer de le faire de manière humble, qu'il s'agisse de qualités ou de défauts.

Pour aller plus loin, consultez notre article pour savoir comment parler de vous lors d'un entretien d'embauche

Qualité et défaut : Devez-vous mentionner vos défauts sur le CV ?

Beaucoup se posent cette question et se demandent s'il est nécessaire de mentionner ses défauts sur le CV. Je peux vous assurer que vous n'avez pas besoin de le faire. Vous n'avez pas besoin d'étirer le bâton pour être battu ! Il n'est pas nécessaire d'indiquer des défauts ou des qualités sur votre CV. Le CV doit présenter de manière neutre et objective les résultats et les réalisations, ainsi que vos expériences.

C'est au cours de l'entretien que vous pourrez discuter de votre des défauts et des qualités, mais seulement si vous y êtes invité. Il est inutile de les mentionner sans que le recruteur ne vous interroge sur le sujet.

Lisez aussi : 500 recruteurs vous expliqueront comment créer le CV parfait !

Show Buttons
Hide Buttons